CAMEROUN: ACCIDENT DU 04 AOUT 2017 A MBOUO BANDJOUN: Les Responsables de l’agence Général Express dénoncent l’exagération des faits dans les réseaux sociaux.

FACE A LA PRESSE LE VENDREDI 11 AOÛT 2017 , le PDG de cette agence de transport inter-urbain a tenu a apporté quelques clarifications à l’opinion publique.

Au nom de la compagnie de transport Général Express Voyage, le Directeur Général, Jean Paul NOUGOU a tenu à adresser ses condoléances à ses clients  et familles endeuillées et attristées.

Suites aux statistiques multiples et bilan allant dans tous les sens sur la toile, les Responsables de l’agence de transport inter-urbain ont tenu à donner un point de presse pour éviter tout amalgame.

AU CHAPITRE DU BILAN

L’on retient que 2 des accidentés ont succombé de leurs blessures quelques jours après leur hospitalisation portant à neuf le nombre de morts. Des 32 blessés admis dans les formations sanitaires, 23 ont rejoint leurs familles. De l’avis des médecins, 4 des 7 blessés graves pourront rejoindre leurs familles et  le pronostic vital des 3 autres n’est pas engagé.

En ce qui concerne le bilan matériel, le bus gros porteur mis en marche au mois de mars 2015 comme l’indique le PDG est irrécupérable, tout comme la semi-remorque avec lequel il est entré en collision.

PRISE EN CHARGE DES VICTIMES

Les responsables de Général Express affirment que  l’assureur de la compagnie prend en charge  selon les règles de la conférence inter Africaine et Malgache (CIMA) ,les victimes ainsi que leurs familles tous informées sur leurs indemnités. 

CAUSES DE L’ACCIDENT

Après de multiples investigations, déclare le DG de la compagnie Général Express, il s’avère que la semi-remorque était conduite par Abdou NGANDI,  le convoyeur. Le véritable  chauffeur lui avait remis ledit véhicule pour décharger  la drêche à Bandjoun avant le petit matin du 04 Août où s’est produit le drame. Monsieur NGANDI actuellement entre les mains de la justice n’a pas encore présenté un document lui permettant de conduire. Des éléments qui laissent croire que le conducteur du véhicule d’en face est le principal responsable de ce drame.

Flore KAMGA KENGNE

{lang: 'fr'}
Submit your review
1
2
3
4
5
Submit
     
Cancel

Create your own review

Average rating:  
 0 reviews

Partagez!

PinIt

Leave a Reply